Présentation du cours

Dans ce cours vous pratiquerez du Hatha Yoga.

La base de ce yoga, c’est la respiration : abdominale, costale, sous claviculaire. Elle sert de support aux postures (asana) qui comportent plusieurs familles.

Par la rétroversion du bassin et le placé du cou, on place la colonne vertébrale. Une sensation de verticalité s’amorce, puis une conscience des 2 ceintures, scapulaire et pelvienne apparaît.

Tout le travail du yoga va permettre d’assouplir et d’ouvrir ces 2 ceintures afin de permettre en douceur et à son rythme, l’alignement et l’étirement de la colonne vertébrale.

Le déroulement d’un cours de Hatha Yoga s’articule habituellement en plusieurs étapes successives :


Une relaxation pour favoriser la détente et la prise de conscience du corps (shavasana)

De grandes expirations (vidage des poumons) et grandes inspirations (Eveil : Buddhi Mudra Pranayama) destinées toutes deux à éveiller la cage thoracique dans sa globalité.

La préparation musculaire et articulaire de la colonne vertébrale à travers différents exercices : salut, groupé, croisé

La pratique de postures diversifiées (asana) qui mobilisent la colonne vertébrale dans ses différents axes (étirement, inclinaison latérale, extension, rotation, enroulement …) et permettent de développer des qualités corporelles et psychiques (force ou tonicité, souplesse, coordination, équilibre…).

Les asana font ainsi travailler chaque partie du corps en étirant et tonifiant les muscles, les articulations, la colonne vertébrale et tout le squelette.

En relâchant les tensions physiques et mentales, se libèrent ainsi d’immenses ressources d’énergie, préparant alors à faire l’expérience de l’état de Shûnya, état de disponibilité résultant du «vide», expérience de l’ici et maintenant. 

L’assise et l’ouverture au travail du souffle à travers l’épanouissement d’une respiration complète sur trois étages

Le cours va se dérouler de façon à inviter progressivement le participant à faire l’expérience d’une plus grande intériorité, à travers une recherche de la tension juste, l’alternance d’un engagement intense dans l’effort et d’un relâchement des tensions inutiles.

Une attention rigoureuse est portée à la conscience des mécanismes musculaires et articulaires.

Les postures sont approchées dans le sens d’une meilleure ouverture thoracique et d’une disponibilité accrue aux quatre phases respiratoires (expiration, suspension poumon vide, inspiration, suspension poumon plein).

Le bâillement est encouragé ainsi que la répétition d’une respiration accompagnée d’un mouvement des bras qui ponctue la pratique.